Catalogues

Thèmes

retour à La Flavescence dorée

Flavescence Dorée : zoom sur la maladie

La flavescence dorée de la vigne est une maladie à phytoplasme (sorte de petite bactérie sans paroi qui ne peut survivre que dans les cellules vivantes de la plante malade ou de l’insecte vecteur).

Elle est très épidémique et peut, en quelques années, détruire en totalité une parcelle (cf. graphe ci-dessous)

Graphe d’expansion de la Flavescence dorée


Les symptômes

  • Enroulement des feuilles.
  • Non aoûtement des rameaux qui entraîne un port retombant de la plante.
  • Coloration totale ou partielle des feuilles, rouge pour les cépages rouges, jaune pour les cépages blancs.
  • Dessèchement ou avortement des grappes.

Les symptômes peuvent être observés après la véraison et jusqu’à la chute des feuilles. Le cep n’exprime les symptômes que l’année suivant l’infection.

Les symptômes du Bois Noir, une autre jaunisse de la vigne, sont identiques. Seule une analyse de laboratoire permet de déterminer de quelle jaunisse il s’agit.

Symptômes sur cépage rouge

Non aoûtement des rameaux

Déssechement de grappe

Symptômes sur cépage blanc

Coloration du feuillage





La cicadelle de la flavescence dorée

Scaphoideus titanus F

La cicadelle de la flavescence dorée ( Scaphoideus titanus) est inféodée à la vigne, c’est-à-dire qu’elle y effectue la totalité de son cycle biologique.

Elle passe l’hiver sous forme d’œufs pondus à la fin de l’été sous l’écorce des bois de 2 ans. Les éclosions débutent en mai et sont étalées sur plusieurs semaines. Les larves évoluent en passant par 5 stades larvaires. Dépourvues d’ailes, elles se déplacent en sautant. Les premiers adultes apparaissent en juillet.

Il y a une seule génération par an.

La cicadelle acquière le phytoplasme en piquant un cep malade. Le phytoplasme se multiplie dans l’insecte et se retrouve dans les glandes salivaires en quantités importantes. Un mois après avoir piqué le cep malade, l’insecte peut transmettre le virus à d’autres ceps.