Frelon asiatique : situation sanitaire automne 2017

En 2017, le Frelon asiatique déjà bien installé en Sud Rhône-Alpes, continue à coloniser de nouvelles communes et même de nouveaux départements. La Haute-Savoie est pour la première fois concernée par cette problématique.


Sur chacun des département Rhônalpins, un réseau de référent est en place et se renforce avec la pression de Vespa velutina selon les différents territoires. L’animation de ces réseaux est départementale (GDS(1) et sites de la FREDON(2) ), la coordination est régionale et est assurée par le FRGDS(3) et la FREDON .

Comme les années précédentes, chaque mairie de Rhône-Alpes a reçu une affiche indiquant les personnes à contacter en cas de suspicion. Une première réponse est faite sur base de photos et en dernier recourt le référent local est envoyé sur place.



Point sur la situation début octobre

Dès le début du mois de mai, des nids primaires ont été repérés en Drôme et Ardèche, départements où le frelon asiatique est maintenant bien installé. On a ainsi dénombré 6 nids primaires en Ardèche, et 8 en Drôme. A noter que 2 nids primaires ont également été découverts dans le Rhône à l’intérieur d’une seule ruche, sous le toit et 1 nid primaire dans l’Ain.

Les signalements se sont progressivement intensifiés avec le début de l’été et le nombre de nids de frelons asiatiques découverts en Août s’est accru. Au 30 septembre, on comptait 70 nids signalés en Ardèche et 48 en Drôme, c’est 2 à 3 fois plus que l’année dernière à la même période. Cependant, la sècheresse et les fortes chaleurs ont accéléré la chute des feuilles en fin d’été, rendant les nids plus visibles. Par ailleurs, après plusieurs années de communication sur les départements du Sud Rhône-Alpes, la population est de mieux en mieux sensibilisée à la présence de cet insecte, permettant des détections plus précoces et nombreuses.

A noter que pour la première fois, le Frelon asiatique a été repéré en Haute-Savoie, à Cran-Gevrier, en banlieue d’Annecy.

La période automnale est importante pour la recherche des nids. En effet, elle est facilitée par un feuillage plus éparse. L’objectif de la lutte contre le frelon asiatique est de pouvoir détruire les nids avant le départ des femelles fondatrices, jusqu’à courant Novembre, afin d’éviter une multiplication des nids l’année suivante.


Continuez à signaler, même durant l’hiver

Merci de continuer à signaler la présence d’individus ou de nids, même lorsque ces nids seront vides. Cela permettra de mieux connaitre la répartition du ravageur et de préparer la saison suivante.

Documents joints :

GDS(1) : Groupement de Défense Sanitaire
FREDON(2) : Fédération Régionale de lutte et de Défense contre les Organismes Nuisibles
FRGDS(3) : Fédération Régionale des Groupements de Défense Sanitaire