Dossier : le Plan de Désherbage Communal (PDC)

Pourquoi un plan de désherbage communal ?

En zone non agricole (ZNA), l’utilisation des pesticides pour l’entretien des végétaux, des espaces publics peut nuire à la santé de l’homme et de l’environnement. Tout d’abord les produits utilisés présentent des risques pour la santé et la sécurité de l’applicateur, de plus ils  peuvent se retrouver dans le milieu naturel en raison des transferts depuis leur zone d’application. La qualité de nos rivières et de nos nappes phréatiques s’en trouve alors dégradée.

Dans un souci de gestion du risque de pollution de l’eau par les pesticides, la FREDON Rhône-Alpes et son réseau propose un outil d’accompagnement dans la gestion d’un désherbage raisonné : le plan de désherbage communal.

Cet outil destiné à toutes les communes engagées dans une démarche de réduction des pesticides, à pour but la limitation des produits phytosanitaires utilisés pour l’entretien et leur remplacement progressif par des méthodes alternatives tout en réalisant un entretien efficace des espaces.

Le plan de désherbage communal, un accompagnement en 4 étapes

  1. Inventaire des zones entretenues et des pratiques
  2. En collaboration avec les services concernés, nous effectuons un diagnostic initial aboutissant au bilan des pratiques et à la cartographie des zones entretenues. Cette phase sert de référence pour déterminer les nouveaux objectifs d’entretien et évaluer l’opportunité d’une évolution des pratiques.

  3. Définition des objectifs d’entretien
    • de sécurité (panneaux de signalisation, voies ferrées, carrefour dangereux …),
    • d’esthétique (cimetières, parcs, lieux de prestige),
    • de santé publique (plantes allergisantes),
    • d’aptitude à la fonction (terrain de sport, fréquentation).
  4. Dans une seconde phase, nous encourageons les élus, les responsables de service et le personnel technique à s’interroger sur la nécessité d’entretenir les zones recensées précédemment. L’objectif est de définir des zones où il sera mis en place différent niveau d’entretien. Chaque espace aura un entretien spécifique (éradication complète ou partielle de la flore et des ravageurs) pour des raisons précises :

  5. Classement des zones à entretenir

    A ce niveau, nous attribuons une notion de risque aux zones à entretenir. Ce risque est lié à la capacité des produits appliqués sur une zone à atteindre et à contaminer la ressource en eau. Les critères d’évaluation du risque sont :

    • La nature des surfaces à entretenir (perméabilité)
    • La présence de points d’eau à proximité des zones entretenues
    • La connexion au milieu aquatique (présence d’avaloirs, de drains…)

    Les zones peuvent ainsi être classées selon un code couleur, en fonction du contexte local différentes catégories pourront être définies.

  6. Préconisations

    Désherbeur thermique

    L’inventaire des pratiques et le classement des zones nous permet de proposer des alternatives à la lutte chimique et des améliorations d’entretien pertinentes. Les alternatives peuvent être :

  • Thermiques (air, gaz, vapeur, mousse),
  • Mécaniques (balayage, fauchage, brosses…),
  • Végétales (paillages, couvre-sol) dans la lutte contre les adventices,
  • Biologiques (auxiliaires) dans la lutte contre certains ravageurs

L’amélioration des pratiques peut concerner :

Paillage de fèves de cacao






  • le choix des produits
  • le raisonnement des applications
  • l’aménagement des locaux de stockage
  • la gestion des emballages vides
  • le respect de la réglementation

Communication et Sensibilisation des jardiniers amateurs

Dans le cadre du Plan de Désherbage Communal, nous pouvons fournir des éléments de communication concernant l’utilisation des produits phytosanitaires par les jardiniers amateurs, afin de les sensibiliser aux risques potentiels pour l’environnement et pour eux-mêmes.

Divers sujets peuvent être abordés :

  • la mise en œuvre du traitement
  • l’élimination des emballages vides de produits phytosanitaires
  • l’utilisation de méthodes alternatives
  • la reconnaissance des auxiliaires

Ce texte de communication peut se présenter sous différentes formes : textes à publier dans votre bulletin municipal, plaquette de sensibilisation, intervention lors de manifestation publiques, exposition de panneaux…

Une exposition peut également être mise à disposition des collectivités pour informer les administrés sur les actions entreprises et le nécéssité du changement de pratiques d’entretien.

Cette exposition est composée de 6 panneaux au format 100 cm x 80 cm à fixer au mur ou sur des grilles.

Elle s’articule autour des thématiques suivantes :

  • un pesticide, qu’est ce que c’est ?
  • Pesticides et environnement
  • Pesticides et santé
  • Des alternatives préventives
  • Des alternatives curatives au désherbage
  • Des alternatives curatives au ravageurs nuisibles

Ces supports sont disponibles à la location pour une durée d’un week-end, d’une semaine ou d’un mois.

Nous pouvons également personnaliser le contenu en fonction de vos actions si vous souhaitez aquérir les panneaux.

N’hésitez pas à nous contacter pour connaitre tous les tarifs.